Mon chemin

Bassin

Une reconversion professionnelle pour être en accord avec moi même

Après avoir pratiqué sept années de gymnastique holistique, en groupe, avec une kinésithérapeute, ma curiosité m’a amené en avril 2009 à découvrir la sophrologie, en quelques séances, une expérience passionnante !

Sur les conseils de la sophrologue, j’ai rencontré en novembre 2009 une consultante, psychologue du travail afin de travailler sur mes peurs, mes freins et le choix des orientations possibles. Ainsi, j’ai pu valider mon souhait de suivre la formation au mois de mai 2010 à l’Institut de Sophrologie de Rennes pour une période de 2 ans, formation que j’ai pu suivre en parallèle de mon temps partiel.

J’ai donc vécu tous les bienfaits de la méthode avec un entraînement régulier, et j’ai très vite pu en retirer des bénéfices tant dans ma vie personnelle que professionnelle.

Riche de mon expérience de vingt ans dans le milieu bancaire avec des postes différents que ce soit sur le terrain ou au siège, ces 2 dernières années m’ont permis d’observer la sophrologie pratiquée en entreprise, pas facile pour le collègue d’être soi, le regard de l’autre, la peur du jugement, pas facile de continuer l’expérience lorsque l’émotion survient …

Convaincue par les bienfaits de la sophrologie qui bien évidemment sont constatés par la répétition des techniques, j’ai décidé de quitter l’entreprise en mai 2014 avec tout simplement l’envie de transmettre cette méthode avec bienveillance, de donner des outils nécessaires à la connaissance de soi pour mieux apprendre à se centrer sur soi, à être bien avec soi pour ensuite mieux aborder l’autre et développer ainsi une qualité d’adaptation, qualité essentielle recherchée par une Direction des Ressources Humaines dans un monde constamment en mouvements.

Pourquoi « Fréquence Sophro » ?

⦁    Pour insister sur la fréquence des séances : la pratique consiste en un entrainement régulier, seule la répétition est gage de réussite. Vivre l’instant en conscience permet d’atteindre un état de bien être de plus en plus régulier, mais il est important de prévenir que cet état requiert patience et régularité dans la pratique même si quelquefois des avancées positives peuvent se ressentir rapidement.

⦁    Nous n’avons pas toujours conscience de vivre des évènements plaisants à la fréquence où ils surviennent en réalité, tout cela la sophrologie l’enseigne, le permet le rend possible.

⦁    Lorsque nous entrons dans la pratique, naturellement nous changeons de fréquence cardiaque, le mental s’apaise…

Bref, choisissez la bonne fréquence, c’est comme la radio, choisissez ce qui vous fait du bien !

Publicités